En excès :

Comme pour chaque constituant de notre alimentation, les excès peuvent être préjudiciables dans certaines situations.
C'est le cas lorsque les réserves d'énergie sont excédentaires, ce qui se manifeste par une surcharge pondérale : il faudra alors modérer les apports. De même en cas de diabète, il faudra éviter de consommer des sucreries entre les repas sauf en cas de manque brutal de sucre (hypoglycémies).

Certains traitements, comme là Dialyse péritonéale, apportent des glucides en grande quantité. Il faudra donc tenir compte de cet apport supplémentaire dans l'alimentation.
En excès, sous forme de sucreries, les glucides peuvent être transformés en graisses dans le sang et entraînent l'augmentation des triglycérides.

En carence : Attention à la Malnutrition

Le défaut d'apport alimentaire de glucides va favoriser un état qui se développe insidieusement quand l'appétit n'est pas au rendez-vous : c'est la malnutrition. Elle s'associe habituellement avec un manque d'apport de protéines.

Les besoins d'énergie et donc de glucides sont augmentés en cas d'agression, infectieuse par exemple. Lorsque les lipides ou les glucides ne répondent pas aux demandes d'énergie, les protéines seront brûlées pour fournir de l'énergie, elles ne pourront pas servir à la reconstruction ou à la défense.

Sitemap