L'alimentation du transplanté ne ressemble à aucune des autres alimentations précitées, mais une règle reste de droit : le rein fonctionne, tant mieux mais ne le fatiguons pas. Pas d'orgie en protéines (viandes, poissons, œufs, lait, laitage, fromage) : le rein travaille pour en filtrer leurs déchets : qui dit travail démesuré, dit fatigue. Votre consommation devra être normale, pour couvrir tous vos besoins mais sans excès. Pour les autres aliments, il y a plusieurs stades :

Sitemap